Actualité

Installation d’œuvre d’art
Les trois frères
Sandrine Plante Rougeol

Sculpture (terre cuite), 2015

Installée à la Chapelle Pointue, l’œuvre évoque la révolte de Saint-Leu de 1811 et représente trois des esclaves condamnés.

 

Les trois frères

 

« Le premier, à gauche, le plus ancien, rebelle aux oreilles coupées, frappé et désespéré s’appuie simplement sur l’épaule de son frère ; celui du centre a la rage au ventre, il ne cédera pas jusqu’au dernier souffle, pour les siens, sa famille ; le plus jeune, pourtant le plus grand et fort, n’avait pas imaginé que cela tournerait mal… Je ne suis pas nourrie de haine et de vengeance, j’inscris dans la terre crue de chacun de mes esclaves un message d’amour, de force et de dignité ».
Sandrine Plante-Rougeol

 

 

 

 

 

Sandrine Plante-Rougeole est née en 1974 dans le Puy de Dôme d’une mère auvergnate et d’un père réunionnais.
Ses recherches sur l’histoire de la Réunion et la découverte qu’elle est descendante d’esclaves l’ont amenée à consacrer sa carrière entière à l’histoire de l’esclavage du XVe siècle à nos jours.

 

« Je ne crée pas pour le plaisir des yeux mais pour raconter…»

 

« Il en est donc ainsi de ma création qui se veut engagée comme un cri pour tous les opprimés d’hier et d’aujourd’hui. Mes personnages, grandeur nature ou parfois plus grands, racontent à travers la terre, l’esclavage, les séparations … ce fléau qui se reproduit comme inexorablement, touchant encore plus de 30 millions d’humains.
Je ne cesserai jamais d’exprimer ce cri, moi qui, en tant que femme à mon époque, dans mon pays en ai la possibilité. Tous rassemblés autour d’une  même Terre Mère. »
Sandrine Plante-Rougeol

Partagez cette page
sur les réseaux
   
Retour aux actualités